je vous souhaite une semaine

d`amour et de tendresse

Même si je ne sais pas de quoi est fait demain.

 
Je sais pourquoi mes yeux brillent chaque matin

séparateur argenté

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

fermez la musique pour écouter le vidéo

oiseau ainés ..............

 

 

Passage de l’outarde en mai qui file vers le nord

plus qu’une main de femme fait frissonner mon corps

mes ailes fatiguées ne peuvent pas la suivre

sans îles dans l’azur, plus de raison de vivre…

Qu’ai-je fait, qu’ai-je dit durant tous ces huvers ?

L’oreille sur ma porte attendant une venue,

la porte s’est ouverte dans un éclat de rire

et, à l’oiseau en cage, une île est apparue…

Depuis bien des matins, je t’apprends la marée

la semence du grain et la fin des gelées

mais toi, riant tout plein, tu m’apprends que la joie

tu la portes en ton sein et que l’auteur, c’est moi…

Passage de l’outarde revenant de bien loin,

elle fuit la poudrerie avec tous ses poussins,

dans mon jardin d’automne, debout, cabrant les reins,

je lui montre la vie au bout de mes deux poings…

 

Félix Leclerc

 

il fut un temps

 

pro

 

 

 

Il fut un temps, il y a très longtemps,

Une belle planète bleue fut créée,

Et des animaux pour la peupler,

Pour décorer des paysages verdoyants.

Malgré le nombre d’animaux,

Malgré le nombre de végétaux,

Ces sous-mondes vivaient en paix,

Avec l’instinct mais sans excès.

Agréable à voir était la Terre,

Un trésor légué de père en père,

Monde d’harmonie et de beauté,

Rien ne semblait pouvoir la troubler.

———————————

Il fut un temps, il y a longtemps,

L’homme fut créé,

Petit nouveau-né,

Il fut ajouté à ce monde blanc.

Malgré ses faiblesses physiques,

Malgré son instabilité psychologique,

L’homme, dévoré par l’envie,

A tout détruit ou tout soumis.

Blessée est maintenant la Terre,

Condamnée à toujours se taire,

Monde de souffrance et de malheur,

L’Homme

en elle a créé la peur…

auteur inconnu

Je vous souhaite une belle semaine

momo14sept 12

rou

556844_271981479567377_211351908_n

un grand artiste de chez nous

Capturer

La carrière de Claude Théberge illustre à merveille comment un jour succède à un autre pour nous amener vers des lendemains souvent imprévisibles …

Ce Canadien, diplômé de l’École des Beaux-Arts de Québec, a été boursier du Conseil des Arts du Canada et du Gouvernement du Québec, et il a fréquenté les plus grandes institutions de France dédiées aux beaux-arts et aux arts décoratifs.

Il a ravi des mains de 65 000 de ses pairs le premier prix dans un concours parrainé par les Nations-Unies.

Il a vécu tantôt à Paris et tantôt à Montréal, explorant tour à tour l’abstraction et la figuration.

Il a réalisé des murales, vitraux et sculptures qui investissent de nombreux lieux publics et créé des tableaux qui se retrouvent dans des collections prestigieuses : Aérospatiale, France ; l’Oréal/Lancôme ; Musée d’Art contemporain de Montréal ; Royal British Columbia Museum ; Toronto World Trade Center ; First Canadian Bank ; Esso, Canada ; Collection Kennedy, É.-U. etc.

Au fil des ans, il a participé à des manifestations artistiques tenues à Paris, Londres, Copenhague, Berlin, Madrid, Moscou, Tokyo, New-York, Chicago et ailleurs.

Enfin celui qui fut un jour le protégé de grands maîtres exerçait une impressionnante activité de mentorat auprès d’artistes de la relève.

Claude Théberge s’est

éteint le jeudi 15 mai 2008 à Montréal.

00027

00051

00081

00105

00154

00149

00144

00134

 

 

 

 

 

 

 

Deux personnes discutent :
– Pour noël j’ai acheté un bout de terrain à ma belle mère.
– Original ton cadeau
– Oui c’est vrai, mais je l’ai pris pas trop long, pas trop large, mais super profond !

. Deux amis discutent :
– Crois-tu à la vie après la mort ?
– Non, je n’y crois pas et toi ?
– Ben… Je n’y croyais pas, mais, depuis que ma belle-mère est morte, je revis !

Un agent de police demande à un homme de se mettre sur le côté de la route et lui dit :
– Monsieur, vous êtes en excès de vitesse !
– Sûrement pas ! vous devez vous tromper !
– Donnez-moi une seule raison de vous croire !
– Eh ben, c’est très simple ! J’allais voir ma belle-mère !

. Un américain part en vacances en Isräel avec sa femme et sa belle-mère. Pendant le séjour sa belle-mère décède. Les pompes funèbres indiquent à la femme et son mari qu’un rapatriement coûte 5000 dollars alors que l’enterrement sur place coûte 100 dollars.
L’américain opte pour le rapatriement du corp. Les pompes funèbres insistent et indiquent que le prix inclut une cérémonie en grande pompe…
L’américain ne change pas d’avis.
Une fois dans leur hotel, sa femme s’adresse a lui:

 

« Cheri, je suis contente que tu es choisi le rapatriement qui est plus onéreux, c’est vraiment une marque d’amour pour maman!! »
Son mari lui répond:

« Ici, ils ont enterré un certain Jésus il y a 2000 ans et il est revenu 3 jours après sur terre je ne voulais prendre aucun risque avec ta mère!!!!! »

DEFI POUR PAT ………………

DEUX TUTOS QUE J`AI RÉALISÉS 

septembre deja…………….

gb

Les oliviers baissent les bras

Les raisins rougissent du nez

Et le sable est devenu froid

Au blanc soleil

Maitres baigneurs et

saisonniers

Retournent à leurs vrais

métiers

Et les santons seront sculptés

Avant Noël

C´est en septembre

Quand les voiliers sont dévoilés

Et que la plage tremble sous

l´ombre

D´un automne débronzé

C´est en septembre

Que l´on peut vivre pour de vrai

En été mon pays à moi

En été c´est n´importe quoi

Les caravanes le camping-gaz

Au grand soleil

La grande foire aux illusions

Les slips trop courts, les shorts

trop longs

Les Hollandaises et leurs

melons

De Cavaillon

C´est en septembre

Quand l´été remet ses souliers

Et que la plage est comme un

ventre

Que personne n´a touché

C´est en septembre

Que mon pays peut respirer

Pays de mes jeunes années

Là où mon père est enterré

Mon école était chauffée

Au grand soleil

Au mois de mai, moi je m´en vais

Et je te laisse aux étrangers

Pour aller faire l´étranger

moi-même

Sous d´autres ciels

Mais en septembre

Quand je reviens où je suis né

Et que ma plage me reconnaît

Ouvre des bras de fiancée

C´est en septembre

Que je me fais la bonne année

C´est en septembre

Que je m´endors sous l´olivier

un kisss