le bon temps

 

vous souvenez du monde des années 60,

 

 car si on redécouvre le monde de Boule et Bill,

 on retrouve les même caractéristiques,

 et le même problème quand on le compare avec notre sinistre société actuelle.

 

relisez ces merveilleuses histoires, gentillettes,

 mais se déroulant dans un monde libre et convivial,

 

 plein et heureux !

 où les enfants faisaient des farces à leurs papas

 (sans que celui-ci les enmène chez un psy),

 

 

 où on roulait en 2CV

(n’ayant donc pas à avoir constamment les pieds cripsés

 sur le frein pour ne surtout pas risquer de dépasser le 70),

 

 

 où fumer sa pipe était un plaisir et une détente normale,

 et non un crime anti-social faisant de vous un paria,

 

 

 et de toutes manières interdit de représentation,

 comme les trotskystes sous Staline,

 

 

 où les chiens avaient le droit de se promener,

 

 

 où

les vieux monsieurs avaient le droit de jouer aux billes

 avec des enfants rencontrés dans les parcs publics,

 

 

 où les femmes avaient le droit de mettre un fichu sur la tête pour sortir,

 

 

 et où les enfants pouvaient offrir

 de faire de petits travaux pour les adultes contre une pièce,

 du temps où les enfants avaient le droit d’aller faire des courses

dans les magasins sans se faire agresser par les gorilles privés

 

 

 des supermarchés (et d’abord il n’y avait pas de supermarchés,

 mais rien que de la « libre entreprise » !),

 

 

 du temps des bouteilles consignées

 

 du temps où au lieu de stresser de se dépêcher de faire des doubles journées,

 les femmes avaient le temps de s’occupper de leur maison,

 car elle ne faisaient pas ça en plus d’un travail salarié,

 

 

 et les hommes avaient le temps de s’asseoir pour lire le journal

 en rentrant du boulôt

 

 

 (à moins que leur femme ne leur demande d’aller acheter – à pied bien sûr,

 

 on n’avait pas besoin d’une voiture pour faire les courses !!)

 

 une boîte de patée pour chien

 

, du temps où les enfants avaient le droit de jouer

 sur les terrains vagues ou dans les champs.

 

 

Du temps de la vie normale!!!!!!

 

trouvé sur le net ……………

 

 

 

 

.

7 réflexions sur “le bon temps

  1. Ah ! Oui, il était si beau ce temps (notre temps) !
    Si belle était la vie ça oui ! Mais, ce temps est fini …
    il nous reste nos beaux et bons souvenirs par exemple
    hein Momo !
    Il fait chaud, chaud, chaud … bonne fin d’après-midi
    pour toi et merci pour ton si gentil commentaire chez moi !
    xx … xx … sur tes deux joues !

  2. Bonjour Momo, il y a eu beaucoup de bon temps, dans mon passé Lollll

    Ha bon vous avez chaud pas nous en normandie, ce mardi maxi 25° et cette nuit que 13° à presque deux heure du matin grrr,
    je pense partir jeudi matrin tout comprte fait car comme je ne dort pas cela vat me faire court à moins que je parte dans la nuit de mercredi soir,
    je descend dans le sud ouest…
    gros bisous momo à bientôt…

  3. Ah ! oui, je m’en souvient bien de l’époque des années 60.
    La vie était toute différentes de maintenant, il faut s’adapter et ce n’est pas toujours facile.
    Bonne journée
    Bisous

  4. Coucou Momo
    Non seulement ce texte est trés vrai mais j’y adhère totalement
    Tiens da deuche redevient à la mode, par contre c’est pas conseillé de jouer dans les terrain vague
    Allez je t’envoie cette petite vidéo avec les paroles d’un chanteur que j’adore
    Je te fais de gros bzou bzou et te souhaite une agréable journée

  5. allo momo! tu te souvien de papa à raison??? j’écoutais et regardais toujours! lassie? quelle belle émission et aujourd’hui, moi qui suit comme une sorte de hippie dépassée, je vie encore de long trajet dans ce qu’on appelle notre ancien univers de vie ,j’aime la libertée alors j’ai garder des règles que j’ai inculquée à mes enfants, la libertée des droits est importante et si ont nous impose de la cacher pour cesser de vivre et bien, je le fait pareil, je ne laisse personne me barrer le chemin, je revois ma jeunese, école et gang… j’avais même deux chum momo et je n’avais que 12 ans, la libertée, quel bonheur et personne ne piétinait son voisin car tout étais presque trop polis…. le magasin général… les champs à perte de vue ou je courrais avec ma camarade et les ruisseaux ou je me reposais, aujourd’hui disparu… j’ai gardée beaucoup de règle du passée chez-moi, celle que j’ai pu récupérer et mes enfants sont heureux et ont fait la fête souvent mais mon enfance me manque, des gens avec qui je travaille me dise que je suis rester femme -enfant….. je sais bien que oui, la vie est pour s’amuser alors donnons -nous le droit et faisons de nouvelles règles!!! belle journée momo!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s