miam miam…………..

Moi j’mange

 

 

 

2073739073_1

110820120731234774

Yen a qui prennent un p’tit coup moi je mange

Yen a qui fument des p’tits bouts moi je mange

Yen a qui lèchent les vitrines moi je mange

 

J’aime mieux rester dans ma

cuisine pis j’mange

 

 

3353_hamburger

 

Quand j’vas chez vous moi je mange

 

J’sus ben partout quand je mange

 

Quand je m’ennuie moi je mange

847208CHIEN__2_

Même dans mon lit moi je mange

 

 

Mais y a des jours où j’sus complexée

 

 

2929682417_1_3

J’me trouve pas ben ben sexée

 

 

Quand j’me regarde le profil dans le miroir


J’irai m’cacher au fond d’un armoire

 

 

AH HOU!!!!!!!

 

 

ouai-trop-manger-hiiiiii

 

 

 

Yen a qui regarde la T.V. moi je mange

 

Yen a qui restent toujours couché moi je mange

 

Yen a qui courent les bingos moi je mange

 

Bingo1

 

Yen a qui rêvent aux pays chauds moi je mange

 

 

Drole-de-poisson-chat

 

Quand j’sus tannée moi je mange

Comme un bébé moi je mange

Bebe05645

Quand je suis heureuse moi je mange

 

 


Quand j’suis nerveuse moi je mange

5004

Mais y a des jours où je suis fatiguée

J’peux pu monter l’escalier

J’peux pu aller travailler

dyn003_original_300_299_pjpeg_2645340_f68734118c915bb0b310bea267399dbc

J’vois même pu le boute de mes souliers

AH HOU!!!!!

Yen a qui font des enfants moi je mange

Yen a qui placottent tout l’temps moi je mange

Yen a qui font de l’artisanat moi je mange

J’ai pas l’temps de m’occuper d’ça moi je mange

J’ouvre mon radio

 

 

mon_dieu_donnez_moi_ma_souris_quotidienne

 

 

Pis j’me fais un bon snack

J’écoute Ginette Reno

dyn005_original_640_371_pjpeg_2646599_71696e06f99589c429717d7097350949

Pis j’mange du cracker jack

Mais y a des jours où j’en ai assez

J’voudrais m’arrêter de manger

Mais si je me rends à 336

Le monde y verront p’t-être que j’existe

AH HOU!!!!!

toutounesato213

Yen a qui dansent la claquette moi j’mange

Yen a qui font d’la bicyclette moi j’mange

Yen a qui courent les médecins moi je mange

Yen a d’autres qui font jamais rien moi je mange

rides-acne-ca-jai-25-ans-L-51pee3

Moi j’allume mon fourneau

Pis j’me fais une belle tarte

J’m’en coupe un beau morceau

Pis j’appelle ma tante Marthe

 

12149_171395648231_548368231_2796368_1204324_n

 

Pis tous les deux on s’met à manger

Manger comme des défoncées

Y a pu d’autre chose qui nous intéresse

Depuis qu’on mesure 90 autour des fesses

 

 

AH HOU!!!!!!!

 

 

images

 

 

Menoum menoum menoum menoum

 

 

Touches_pas_a_ma_meuf

 

 

Menoum menoum menoum menoum

 

 

ub3p2w2p

.♥♥♥ mille bisous

 

 

 

bonne journée mes copinets

 

 

la bartendresse

 

C’est une princesse, vraiment unique

C’est la sirène des alcooliques

On lui parle comme a un ami

C’est une déesse dans la nuit

A qui on dit tout c’qu’on dit pas

Elle, elle t’écoute, elle te juge pas

A soir j’aimerais qu’la femme derrière le bar,

Sois ma maîtresse

marylin

C’est l’agréable certitude qu’elle te dira: Comme

d’habitude

Elle nous livre par petits bouts

Sa vie, ses amours, ses envies de tout

Quand elle t’embrasse sur la joue

T’es son amant, sans rendez-vous

A Soir j’aimerais qu’la femme qui m’sert le fort,

Sois ma maîtresse

xoxo

C’est comme du bonheur en bouteille

Toujours aussi tendre que la veille

Ses p’tits regards, tes illusions

Sourires en coins un peu cochons

Un slow, collés pas trop pressés

C’est comme d’l’amour a p’tites gorgées

A soir j’aimerais qu’la femme qui tient le fort

Sois ma maîtresse

418053_2876685749635_1034701883_2828182_832674398_n

Elle rêve de plages et de soleils

De vivre ailleurs que dans la nuit

Bien sur, Avant qu’elle soit trop vieille

De vivre enfin avec celui

Pour qui elle veux dénouer ses tresses

On lui a fait tant de promesses

La Bartendresse

encore

C’est une princesse, vraiment unique

Le fort des alcooliques

La plus discrète dans l’ivresse

Mon âme soeur dans la détresse

Et quand enfin fini la nuit

On se sent triste, elle nous trahi

Avec le premier

Le premier chauffeur de Taxi

Et quand enfin elle s’est enfui

Le plancher dense S’est endormi..

Y m’reste son parfum au creux d’ma main

Comme un bout d’ma vie ..

A Soir j’aimerais avoir une femme

Comme la Bartendresse ..

 

2-fr-1e2d293f3948bfc32ee6e3314e1bb322

 

 

 

LES COWBOYS FRINGANTS ♥♥♥♥♥♥♥

Si je m’arrête un instant,

pour te parler de ma vie

juste comme ca tranquillement

dans un bar rue st-Denis

 

 

 

 

 

J’te raconterais les souvenirs

Bien graver dans ma mémoire

De cette époque ou vieillir

Était encore bien illusoire

 

 

On j’accassais des ptites filles

pas loin des balançoire

et que mon sac de bille

devenait un vieux trésor

 

 

Ces hivers enneigés

à construire des igloos

et rentrer les pieds g’lés

juste attend pour Passe-Partout

 

 

Et au bout du ch’min dit moi s’qui va rester

de la p’tite école et d’la cours de récré

quand les avions en papier ne partent plus au vent

on se dit que l’bon temps passe finalement

 

 

Comme une étoile filante

Si je m’arrête un instant,

pour te parler de la vie

je constante que bien souvent

on choisi pas mais on subit

 

 

 

Et que les rêves des ti-culs

s’évanouissent ou se refoule

dans cette réalité cru

qui nous embarque dans le moule

 

 

 

 

La trentaine, la bedaine

les morveux, l’hypothèque

les bonheurs et les peines

les bon coups et les échecs

 

 

Travailler faire d’son mieux

n’arracher s’en sortir

et espérer être heureux

un peu avant de mourir

 

 

 

Et au bout du ch’min dit moi s’qui va rester

de not’ ti passage dans ce monde éffrainé

après avoir exister pour gagner du temps

on s’dira que l’ont était finalement

 

 

 

Que des étoiles filantes

Si je m’arrête un instant,

pour te parler de la vie

juste comme ca tranquillement

tout près du carré St-Louis

 

C’est qu’avec toi je suis bien

et qu’j’ai pu l’goût d’m’en faire

parce que tsé r’garder trop loin

C’est pas mieux que r’garder en arrière

 

 

Malgré les vieilles amertumes

Et les amours qui passent

les chums qu’on perd dans brumes

et les idéaux qui se cassent

 

 

 

La vie s’accroche et renait

comme les printemps reviennent

dans une bouffée d’air frais

qui apaisent les coeurs en peines

 

 

 

Ca fait que si assoir ta envie de rester

avec moi la vie est douce on peut marcher

et même si on sait ben que toute

dure rien qu’un temps

 

 

j’aimerais ca que tu sois pour un moment

Mon étoile filante…….

 

 

 

Et au bout du ch’min dit moi s’qui va rester

Et au bout du ch’min dit moi s’qui va rester

Que des étoiles filantes

 

 

bonne semaine a vous tous je vous adore !!!!!!

   

as

*

Ton dos parfait comme un désert


Quand la tempête a passé sur nos corps


Un grain d’beauté où j’m’en vas boire


Moi j’reste là les yeux rouverts


Sur un mystère pendant que toi tu dors

*


Comme un trésor au fond de la mer


J’suis comme un scaphandre


Au milieu du désert


Qui voudrait comprendre


Avant d’manquer d’air

.
Y est midi moins quart


Et la femme de ménage


Est dans l’corridor


Pour briser les mirages

.


T’es tell’ment tell’ment tell’ment belle


Un cadeau d’la mort


Un envoi du ciel


J’en crois pas mon corps


Pour moi t’es une prisonnière


En permission qu’importe le partenaire

visage


J’dois être le vrai portrait d’ton père

Une dare devil Nefertiti


Des sensations c’tu ta philosophie


D’aller coucher avec un homme t’haïs

visage
Pour moi t’as dit à ta chum


‘ Checkc le gars ‘ec des lunettes


M’as t’gager un rhum


Que j’y fixe le squelette ‘

pour mes amis(es) prener si vous vouler ses pour vous remercier d'avoir été la durant mon absence et d'avoir penser a moi


Y est midi moins quart


Et la femme de ménage


Est là pis a fait rien qu’


Compter les naufrages

poeme pris sur le net

T’es tell’ment tell’ment tell’ment belle


Un paquebot géant


Dans ‘chambre à coucher


Je suis l’océan qui veut toucher ton pied

 


J’pense que je l’ai j’t’ai sauvé’a vie


Dans queuqu’pays dans une vie antérieure


La fois j’t’ai dit ‘ Va pas à Pompéi ! ‘


C’est quoi d’abord si c’est pas ça


C’t’à cause d’un gars qui t’a tordu le cœur

J’t’arrivé drett’avant qu’tu meures


C’pas pour mon argent


Ni pour ma beauté


Ni pour mon talent .

..
Tu voulais-tu m’tuer

 


Y est midi tapant


Et la femme de ménage


A cogne en hurlant


‘ J’veux changer d’personnage ‘

 


T’es tell’ment tell’ment tell’ment belle


J’vas bénir la rue


J’vas br�’ler l’hôtel


Coudon …


Tu m’aimes-tu


Tu m’aimes-tu

 

cadeau pour mon amie couleur-d-angecadeau pour mon amie couleur-d-angecadeau pour mon amie couleur-d-ange

 

2012-02-03 ♥♥♥

Il pleut dans la rue

Il pleut dans mon coeur

Tel un enfant perdu

Je crie ma douleur

 

Je suis seule et il fait froid

Et toujours cette foutue pluie

Tout est vide autourd de moi

Il manque quelqu’un dans ma vie

 

Je t’appercois au loin

J’ai envie de crier, de courrir

Mais tu est trop loin

La pluie est en train de mourrir

 

Je vois tes yeux, tu sourris

Je tends une main, vers toi

Tu passe sans un regard, tout est fini

Le monde s’écroule autour de moi

 

Il pleut dans mon coeur 

Il pleut dans ma vie

Je suis telle une fleur

Qui aime passionément, à la folie

 

J’ai la pluie au bord des yeux

De te voir partir ainsi

Car je nous voyait déjà tout les deux

Dire « non » à la pluie

 

 

 

Il pleut dans la rue

Il pleut dans mon coeur …

mathilde merci !

 

 


Copyright@La Ge
mntille Rebelle



le livreur.

LE LIVREUR

 

Dans un hôpital psychiatrique,

un nouveau docteur est occupé à faire la

visite quotidienne.

Il arrive auprès de deux patients

qui montrent un comportement très particulier :

 

le premier homme est assis à l’extrémité

de son lit tenant un volant imaginaire

entre les mains,

et imitant le bruit d’un moteur de camion…

Vroum, vrooom, vroooooom, screech…. vroooom….

 

Le docteur lui demande :

–  » Mais que faîtes- vous ? « 

–  » Je conduis un chargement de bananes

en Allemagne « 

répond l’interpellé.

Le médecin à peine surpris de la réponse

qu’il vient de recevoir,

 

se retourne vers le voisin d’à côté

qui est occupé à remuer dans tous les sens

sous les draps de lit.

Le médecin tire les draps

et voit notre homme nu comme un ver

face au matelas avec une superbe érection.

Le médecin demande :

–  » Et vous, que faîtes vous ? « 

 » Moi, pendant qu’il livre ses bananes

en Allemagne,

 

 

moi j’en profite pour baiser sa femme «